Wrestling Icon Forum Index
Wrestling Icon
Pour tous les fans de catch, vous retrouvez toute les info de Raw, Smackdown, NXT, TNA & ROH etc..
 
Wrestling Icon Forum IndexFAQSearchRegisterLog in

:: Résultats de Destination X 2010 ::

 
Post new topic   Reply to topic    Wrestling Icon Forum Index -> Le Café -> ~TNA Cafέ ~
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Reginald Maze
Administrateur

Offline

Joined: 27 Feb 2010
Posts: 46
Localisation: Paris

PostPosted: Tue 23 Mar - 23:21 (2010)    Post subject: Résultats de Destination X 2010 Reply with quote

 
Destination X, le Pay Per View qui devait être 100% division X mais qui finalement ne l'est qu'à moitié, a t-il livré ses promesses alors que les fans attendaient au tournant la TNA depuis le passage de leur émission au lundi ? Réponse dans la suite...

Ladder Match pour le challenger n°1 de la division X : Brian Kendrick / Amazing Red / Daniels / Kazarian
Depuis son retour, Kazarian est sur un petit nuage, dominant l'adversité à coups de Flux Capacitor spectaculaires. Cela le place donc logiquement en tête de liste des favoris de ce Four Way Ladder Match visant à déterminer le prochain challenger du champion de la division X. Mais avec Kendrick, Red et surtout Daniels en face, rien n'est joué...
Le match démarre sur les chapeaux de roue tandis que les faces s'allient dans un premier temps pour affronter le tandem Daniels / Kendrick. Enjeu de taille oblige, les unions sont vite rompues alors que le Fallen Angel exécute un STO sur Kendrick, l'action étant ensuite menée à l'extérieur du ring. Nous voyons à cette occasion un extraordinaire Hurricanrana de Red sur Daniels qui tenait en équilibre sur une échelle coincée entre une rampe de sécurité et le bord du ring. Le public adhère à fond à ce qu'il voit et donne le tempo avec une succession de chants supportant heels comme faces. Pas de jaloux à la TNA !
Bien qu'ayant des allures de match impromptu et préparé avec des catcheurs ne se connaissant pas nécessairement par cœur, le fait est que ce Ladder Match offre un nombre incroyable de spots à retenir, pas forcément innovants mais toujours aussi spectaculaires à voir. Qui plus est, l'aspect technique n'est pas en reste en raison de la difficulté d'exécution de certaines prises. Bref, une véritable vitrine de la division X ! L'organisation de ce match en ouverture de bal fut un très bon choix de la part des organisateurs, permettant de démontrer aux potentiels nouveaux venus qui auraient songé à payer le show tout le talent dont regorge la compagnie. Dans un final un tantinet bâclé, qui aurait pu mal se finir avec une Suplex dangereusement exécutée par Kazarian sur Daniels (non sans rappeler cet incroyable spot de l'Ultimate X à Bound For Glory avec les deux mêmes protagonistes), Kaz parvient à décrocher le contrat le rendant officiellement challenger n°1. De là à prédire que Doug Williams conservera son titre plus tard dans la soirée, il n'y a qu'un pas !
Le top : De la folie, du spectacle, du savoir-faire technique... Bienvenue dans la division X !
Le flop : Ce n'est pas pour autant une raison de délaisser l'aspect promotionnel du match. Quel arrière-plan y avait-il pour ce combat ? Quelques minutes d'action la semaine dernière, et puis c'est tout. Il faut donner envie aux fans d'en savoir plus sur ces catcheurs, et pour ce faire, une bonne trame est indispensable.
Vainqueur : Kazarian ; Note : 15 / 20

Championnat féminin : Tara (C) /Daffney
A mon grand étonnement, la Zombie Queen a été mise en avant parmi les Knockouts ces dernières semaines, au point de finalement mériter un match de championnat. Son côté hardcore a clairement été l'aspect de la catcheuse qui a été le plus exploité, perdant au final tous ses matchs par disqualification. Plutôt dommage alors qu'elle s'apprête à affronter Tara dans un match aux règles on ne peut plus classique, ce qui ne la met clairement pas à son avantage aux yeux des fans !
Malgré tout, la challenger étale son savoir-faire technique qui, s'il n'a rien d'extraordinaire, permet d'impressionner encore plus les fans qui pensaient qu'elle n'était bonne qu'à encaisser des spots extrêmes. Mais non, les deux catcheuses enchaîneront les Standing Shooting Star Press, Spinebuster, Northern Lights Suplex et autres prises de qualité sans broncher. La domination globale de Daffney ne lui permettra pas pour autant de capitaliser, Tara étant du genre solide. La Zombie Queen perdra finalement patience en s'emparant de la ceinture de sa rivale pour la frapper avec, mais la championne esquive et se trouve en position idéale pour un Widow's Peak qui lui offre la victoire.
Le top : Un condensé de match de qualité, avec tous les ingrédients nécessaires. Résultat, le public a suivi avec intérêt un match féminin en donnant de la voix. La WWE peut-elle se vanter de ça actuellement ?
Le flop : Plus long que la plupart des matchs féminins, mais paradoxalement si court !
Vainqueur : Tara ; Note : 12/20
Championnat global : Rob Terry (C) / Brutus Magnus
Quand on parle de Rob Terry, on pense de suite au champion dominant adulé par la foule tel un Goldberg. Bon, peut-être pas en fait... Il n'empêche qu'il devra défendre son titre face à son ancien coéquipier Magnus. Ce dernier effectue une très bonne promo dans le plus pur style britannique, avec la pointe de snobisme qui suffit pour haïr à souhait l'homme. Cela ne suffira malgré tout pas face à la furie du champion qui exécutera deux-trois prises (dont un joli Spinning Kick) pour se débarrasser de son adversaire. Suivant !
Le top : La TNA fait des efforts pour créer de nouvelles stars, et c'est fort louable...
Le flop : ...Mais pas au détriment de Magnus, s'il vous plaît ! Cet homme a beaucoup plus de potentiel que son rival du jour, et je pèse mes mots.
Vainqueur : Rob Terry ; Note : 4/20
Ultimate X Match pour les challengers n°1 au championnat du monde par équipe : Motorcity Machine Guns / Generation Me
Depuis l'arrivée des Young Bucks Generation Me à la TNA, le staff créatif s'est débrouillé pour les opposer aux Motorcity Machine Guns, probablement l'équipe la plus apte à offrir le meilleur spectacle qui soit avec ces jeunes catcheurs de 25 et 20 ans. C'est ce qu'il fallait faire pour dévoiler tout le potentiel de Max et Jeremy, comme ils sont appelés dans cette compagnie. Les deux équipes ont eu l'occasion de s'affronter d'ores et déjà à trois reprises, mais cette fois-ci, il s'agit d'étendre leur rivalité à un niveau supérieur (sans jeu de mots) alors que les duos seront opposés dans un fameux Ultimate X Match, le vainqueur obtenant le droit d'affronter les champions par équipe !
Je ne perdrai pas de temps à décrire chaque action, car c'est bien simple, nous assistons purement et simplement à 12 minutes de catch acrobatique de haute-voltige dans tous les sens du terme. Si vous avez raté sa diffusion, il faudra donc à tout prix vous rattraper ! Le public fut en extase face à tant d'action, les quatre acteurs nous gratifiant d'un combat incroyablement rythmé sans un seul temps mort. L'aspect technique n'était en soi pas des plus évolués, mais quelle importance au final face à tant de spectacle ! Chris Sabin parvient à décrocher le X après avoir fait tomber Jeremy du haut des câbles, permettant à son équipe de devenir les nouveaux challengers. Les Motorcity permettront-ils le renouvellement de la division par équipe ?
Le top : Et un candidat au titre de match de l'année, un !
Le flop : S'il fallait critiquer quelque chose, ce serait probablement l'emplacement du match au sein du PPV. Le voir en dernière ou en avant-dernière position ne m'aurait absolument pas dérangé alors que nous sommes censés assister à un spectacle centré sur la division X...
Vainqueurs : Motorcity Machine Guns ; Note : 17 / 20
The Band / Kevin Nash & Eric Young
Que l'on aime ou pas les catcheurs impliqués, force est de constater que le scénario développé est de qualité, mêlant habilement le passif de tout ce monde tout en l'adaptant au contexte actuel avec la présence d'Eric Young aux côtés d'un Kevin Nash qui semble différent de l'ère Wolfpac face à ses anciens potes Hall et Pac... Désormais, les deux tandems vont s'affronter pour permettre - ou empêcher selon le point de vue  - l'obtention d'un contrat aux anciens membres de la nWo.
Le match démarre assez lentement, mais bénéficie toutefois des qualités de Young et Sean Waltman par moments. De son côté, Scott Hall n'est probablement pas autant à côté de la plaque que je le pensais, alors qu'il a clairement passé de nombreuses heures à la gym ces derniers temps. Est-ce un signe concernant une éventuelle prolongation de l'aventure ? La réponse ne tarde pas à venir. Après de nombreux cafouillages, Eric Young devant montrer lui-même à Pac l'emplacement sous le ring d'une bombe de peinture qu'il allait recevoir en pleine figure quelques instants après (d'ailleurs, l'arbitre n'est-il pas censé se rendre compte que le visage du Showtime est tout vert et disqualifier tout ce monde ?), Kevin Nash trahit son coéquipier pour permettre à la Band de capitaliser et d'entrer officiellement dans l'effectif de la TNA.
Le top : Un scénario pas forcément des plus originaux, mais le fait est qu'il fut rondement mené par le staff du début à la fin, permettant intelligemment le retour des membres de la nWo...
Le flop : ... Mais je ne suis pas persuadé du bien-fondé quant à cette finalité, alors que les nombreuses approximations des acteurs concernés ont montré qu'ils ne méritaient pas toujours une telle exposition.
Vainqueurs : The Band ; Note : 8/20
Championnat de la division X : Doug Williams (C) / Shannon Moore
Sorti de nulle part, Shannon Moore débarque à la TNA avec la possibilité de gagner un titre pour son premier match. Doug Williams aura t-il pu se préparer correctement, ou le Reject saura saisir l'opportunité et se (re)faire un nom dans cette fédération ?
Le combat débute de façon timorée, le niveau peinant à s'élever et la foule ne suivant pas vraiment les efforts des deux catcheurs. Nous aurons bien droit à quelques manœuvres acrobatiques du challenger, mais face à l'excellence du Ladder Match et de l'Ultimate X Match auparavant, tout cela paraît bien fade... Finalement, au bout de tout juste 5 minutes de combat, le champion s'empare d'une brique (qui trainait donc dans les parages, ne vous posez pas la question du pourquoi, ce serait inutile) et frappe violemment son rival pendant que l'arbitre avait le dos tourné pour obtenir le compte de trois et voler la victoire.
Un combat à vite oublier. Non, ce qu'il faudra retenir, c'est plutôt cette promo d'après-match du champion qui annonce qu'il imposera sa vision technique du catch à l'ensemble de la division X, les acrobates devant se trouver selon lui au... Cirque.
Le top : Le technicien Williams face à l'ensemble des "acrobates" de la division X... Voilà un concept qui m'intrigue et qui m'incite à en voir plus !
Le flop : Je crains que Moore ne redescende plus vite qu'il ne soit monté au sommet de sa nouvelle division. S'il est un bon catcheur intrinsèquement, il lui manque beaucoup d'éléments permettant d'exploser et de rallier le public à sa cause. La WWE avait essayé en vain, je vois mal pour le coup la TNA faire mieux...
Vainqueur : Doug Williams ; Note : 5/20
Championnat du monde par équipe : Matt Morgan & Hernandez (C) / Beer Money Inc
Dernièrement, Matt Morgan s'est clairement dissocié de son partenaire Hernandez, affichant une attitude bien plus arrogante que ce à quoi il nous avait habitué depuis Bound For Glory 5. Pour autant, le fait est que les deux hommes sont toujours champions par équipe et devront donc affronter Beer Money, eux-même ayant tourné le dos au public, avec les ceintures en jeu.
Si le combat dépasse la barre des 10 minutes, difficile de retenir grand chose de ce dernier. Tout est centré autour des actes de Morgan, obtempérant ou non avec son partenaire selon son bon gré. Sur le ring, nous assistons à un combat de qualité mais qui peine à transcender les fans, moi compris. Peut-être sommes-nous perdus dans toutes ces évolutions subites de rôle. Il y a deux semaines, Beer Money était l'une des équipes faces les plus adulées, par exemple, et les voici en train de mépriser ces derniers. Trop de changements tuent le changement ! Dans une certaine confusion, Hernandez esquive une attaque de Storm qui frappe donc Morgan, Super Mex en profitant pour exécuter une prise qui n'est plus le Border Toss que l'on connaît mais qui est malgré tout toujours appelé de la même façon par les commentateurs. Hernandez & Morgan sont donc toujours champions par équipe, mais le Blueprint n'a semble t-il pas apprécié le résultat alors qu'il applique un violent Footprint sur son collègue, s'en allant alors avec les deux ceintures !
Le top : Malgré ce contexte particulier, les catcheurs ont su fournir une prestation solide sur le ring. C'est un minimum auquel nous pouvons tenter de nous accrocher...
Le flop : Assurément, Morgan est doué dans un rôle de heel. Est-ce une raison pour provoquer ce passage maintenant ? La TNA déborde de brusques changements de personnalité ces derniers temps : Styles, Sting, Beer Money, Kevin Nash... Mince, l'ambiance est si mauvaise que ça en coulisses pour rendre tout ce monde mécontent ? On commence à perdre nos repères !
Vainqueurs : Morgan & Hernandez ; Note : 9 / 20
Mr Anderson / Kurt Angle
Voici la parfaite illustration d'histoire qui a de quoi énerver les fans outre-Atlantique mais qui fonctionne toujours aussi bien au sein des États-Unis. Kurt Angle a retrouvé sa fibre patriotique, mettant cette fois-ci en avant son amour invétéré pour les troupes américaines. Mr Anderson, de son côté, n'aura peut-être jamais été autant détesté alors qu'il a clairement affiché son indifférence vis-à-vis des soldats américains, tandis que celle envers le public n'est plus à prouver. Avant match, l'intensité est belle et bien présente, reste aux deux acteurs à confirmer sur le ring.
Pour ainsi dire, le match est plutôt particulier, trainant sur un faux-rythme tout le long. La qualité du scénario permet de maintenir la cohérence de tout ceci et l'intérêt dans les longs échanges entre Anderson et Angle, fort heureusement car il ne faudra pas rechercher des spots de haute qualité durant le match. Néanmoins, la Wrestling Machine parvient à placer quelques-unes de ses attaques patentées, comme le récemment acquis Frog Splash, permettant de sauver le match du naufrage technique. La résilience de son adversaire permettra à ce dernier de se sauver de bien des situations, jusqu'au moment fatidique où l'arbitre reçoit un coup accidentel. Angle en profite pour se saisir de sa médaille et faire saigner son rival, se vengeant de l'acte qu'a pu effectuer à deux reprises Anderson lors d'Impact. L'Ankle Lock qui suivra suffira alors à faire abandonner le Greenbay Loudmouth ! Tout ne semble pas fini pour autant alors qu'après match, le perdant du jour a tenu un discours très étrange sur le fait que tout n'était pas fini, étant persuadé que Kurt Angle ne trouvera toujours pas le sommeil ce soir... Probablement à suivre à Lockdown !
Le top : Grâce à un travail scénaristique de qualité, le match a pu être en grande partie sauvé de l'échec. Pour une fois, les vrais acteurs furent le staff créatif !
Le flop : Un ratio durée / spectacle beaucoup trop élevé pour maintenir l'intérêt du public le long du combat. Plutôt dommage, car au final le match regorgeait de bonnes idées...
Vainqueur : Kurt Angle ; Note : 12/20
Championnat du monde poids lourd : AJ Styles (C) / Abyss
Si vous n'êtes pas fans de Ric Flair et Hulk Hogan, alors vous ne devez pas apprécier la tournure des rôles qu'ont pris ceux d'AJ Styles et Abyss, devenant des copies sur et en-dehors du ring de leurs mentors respectifs. Tandis que nous savons que d'Angelo Dinero aura droit à son match de championnat à Lockdown, les scénaristes se sont débrouillés pour maintenir un tant soit peu de suspense quant à l'issue du match en rendant le Monster incroyablement crédible, surtout suite au Chokeslam de la semaine dernière qui a donc imposé au Nature Boy un séjour prolongé en chaise roulante.
Quoi qu'il en soit, Abyss n'attend pas la fin des introductions par Jeremy Borash pour entamer le match, prenant ainsi rapidement l'ascendant. Il exécutera notamment une Belly To Belly Suplex monstrueuse qui enverra valser le champion en titre sur toute la longueur du ring. L'opposition des styles est assez plaisante, mais comme le précédent match, certaines longueurs prennent le pas sur le développement du match, mais cette fois-ci le public suit le combat d'un peu plus près. Comme au "bon vieux temps" fin 2009, les deux acteurs auront l'occasion d'exécuter tous leurs finishers, en atteste ces tentatives de Spiral Tap et de Shock Treatment qui auraient vraiment pu terminer le match sans décrédibiliser les deux hommes si le pôle créatif l'avait souhaité. Finalement, Ric Flair interviendra depuis sa chaise en aspergeant l'arbitre d'un spray censé servir pour le self-defense, rendant l'officiel aveugle pendant un certain laps de temps. Heureusement, Hulk Hogan intervient et empêche le Naitch de poursuivre ses méfaits et amène Earl Hebner pour poursuivre le combat.
AJ Styles n'en démord pas et exécute son 450° Springboard Splash, mais c'est alors que l'Abyss-a-mania se réveille jusqu'au fameux Finger Of Doom avant que le Monster ne conclut d'un Chokeslam qui enverra son adversaire à travers le ring ! Il n'en faut pas plus à l'arbitre pour stopper le match, qui n'aura donc pas de vainqueur. La suite sera tellement cliché que j'aurais du mal à la décrire avec sérieux, mais tâchons de rester professionnel jusqu'au bout : Flair revient à l'attaque mais Hogan joue le jeu de son adversaire et lui envoie du spray dans la figure. Intervient alors Desmond Wolfe qui reçoit aussi de ce spray dans les yeux, trébuchant sur le Nature Boy et tombant dans le trou. Celui-ci finira aussi au même endroit, alors que l'ampleur du trou aura finalement gêné les acteurs, l'arbitre et Abyss manquant de tomber dedans tandis que Wolfe effectuait des cercles ridicules pour contourner la cavité pendant qu'il recevait les coups de poing des faces du match...
Le top : Un main event bien plus plaisant que je ne l'aurais espéré, avec un Styles usant finalement de ses prises populaires face à un Abyss monstrueux qui est pour une fois très agréable à suivre dans un match non-hardcore...
Le flop : ...Dommage que cette fin-là ait eu lieu, gâchant considérablement les efforts fournis par les deux acteurs. Qui doit-on remercier pour cette "idée" ? Hogan ? Bischoff ? Russo ? Qu'il se dénonce !
Pas de vainqueur ; Note : 13/ 20
Conclusion
Je suis persuadé que la compagnie aurait du conserver ce principe de PPV entièrement consacré à la division X comme annoncé dans un premier temps. Rien n'obligeait les scénaristes à imaginer un kidnapping pour Samoa Joe, une pseudo-blessure pour Dinero et donc les écarter des rings un certain temps si le Pay Per View suivant ne les concernait pas. Les fans n'auraient certainement rien eu contre une participation, aussi exclusive soit-elle, des Jay Lethal, Consequences Creed, Shark Boy ou Homicide, puisque cela aurait été pour nous offrir du beau spectacle. Le Ladder Match et l'Ultimate X Match me donnent ainsi raison, tandis que l'on se demande pourquoi le championnat de la division X a été organisé de la sorte, ne mettant franchement pas en valeur le reste des acteurs. Pour autant, les autres combats se sont montrés pour la plupart d'entre eux assez solides bien que parfois incohérents quant à leur organisation.
Mais dans le cadre d'un Pay Per View mineur, difficile avec le recul de trouver à redire sur beaucoup des évènements mis en place, surtout lorsqu'on sait qu'ils préparent pour la majeure partie d'entre eux des matchs plus sérieux à Lockdown au sein d'une cage. Oui, ce Destination X aurait pu être un sacré show, mais le fait est qu'il a été malgré tout agréable à regarder... Vivement la suite !


Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: Tue 23 Mar - 23:21 (2010)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Wrestling Icon Forum Index -> Le Café -> ~TNA Cafέ ~ All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Design par Kronica

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group